print preview Retour Page d'accueil

Rencontrez les finalistes du Cyber Startup Challenge 2021

Decentriq, Constella Intelligence et Pandora Intelligence ont convaincu le jury lors du processus de sélection du Cyber Startup Challenge 2021. Ces trois entreprises ont fait leur présentation lors de la Conférence du Cyber-Defence Campus du DDPS ce 28 septembre.

30.09.2021 | Dr Colin Barschel, Cyber-Defence Campus, armasuisse Sciences et technologies

Des points brillants devant un fond violet qui forment deux mains qui se serrent.

 

Il est de plus en plus difficile de comprendre les cybermenaces et de s'en protéger, car les tactiques, techniques et procédures d'attaque évoluent rapidement. Pour renforcer leur sécurité, les exploitants d'infrastructures critiques peuvent rejoindre un groupe fermé de clients et avoir accès à des informations qui ne sont pas accessibles au public.

Les startups ont souvent des idées nouvelles et perturbatrices et peuvent fournir des technologies susceptibles d'offrir un avantage technologique sur les attaquants. Il est donc essentiel d'identifier et de déployer ces technologies le plus tôt possible, même si la technologie n'est pas encore totalement mature.

Le Cyber Startup Challenge 2021 a été organisé par le Cyber-Defence Campus d'armasuisse Science et Technologie sous la forme d'une exploration du marché où les jeunes entreprises pouvaient proposer leurs technologies pour des ISAC. Cette année, l'objectif est de trouver des solutions innovantes et de les tester dans un environnement réel.

Cette seconde édition du défi a attiré 38 startups d'Europe, des États-Unis, d'Inde et d'Asie, offrant ainsi un large éventail de technologies innovantes. Le jury a sélectionné les trois finalistes suivants :

Decentriq

Maximilian Groth - Decentriq
Maximilian Groth - Decentriq
© Decentriq

Lors de la conférence du CYD Campus du 28 septembre 2021, Decentriq a été choisi comme finaliste. La startup Decentriq peut maintenant développer une preuve de concept en 2022 en collaboration avec le Cyber-Defence Campus du DDPS.

Decentriq a développé une plateforme SaaS (Software-as-a-Service) proposant des «salles blanches de données» pour les entreprises. Ces «salles blanches de données» sont des environnements sûrs et sécurisés où les données personnelles sont filtrées et traitées afin de pouvoir être utilisées à diverses fins d'analyse.

Les grandes entreprises, en particulier, sont confrontées au dilemme suivant : soit elles partagent leurs données et mettent ainsi en péril la protection et le contrôle de ces dernières, soit elles les gardent isolées et perdent ainsi l'occasion d'accroître leurs opportunités de marché.

Decentriq résout ce dilemme en proposant des «salles blanches de données» pour une collaboration sécurisée et simple en matière de données. La plateforme utilise les dernières avancées technologiques en matière de cloud computing, de cryptographie, de traitement de données confidentielles et de techniques de filtrage pour protéger la vie privée.

Plusieurs parties peuvent collaborer sur des données privées sensibles au sein des salles blanches et effectuer toute analyse sur ces données ainsi fusionnées. Aucune partie n'a un accès direct à ces données, car elles sont protégées par des techniques de cryptage. Les participants n'ont pas à faire confiance à Decentriq, aux fournisseurs de cloud, ou encore à tout autre intervenant.

Par exemple, la technologie permet aux parties prenantes internes, externes ou aux entreprises d'infrastructures critiques de partager en toute sécurité des données cybernétiques et d'obtenir des informations agrégées et anonymes. En utilisant les «salles blanches de données», les organismes peuvent accéder aux informations et travailler en étroite collaboration avec d'autres organismes et ainsi mieux protéger leurs infrastructures critiques. Cela conduit à une amélioration globale de leur cybersécurité sans compromettre la confidentialité.

Constella Intelligence

Lindsay Whyte - Constella Intelligence
Lindsay Whyte - Constella Intelligence
© Constella Intelligence

Constella Intelligence est une société de reconnaissance d'identité utilisée par les gouvernements et les entreprises pour obtenir un aperçu tridimensionnel des brèches dans les données. Grâce à l'automatisation et à des ensembles complets de données de renseignement de source publique (OSINT), la société peut relier une identité digitale à une personne ou une organisation réelle.

Constella Intelligence fournit aux analystes et enquêteurs du renseignement les moyens de protéger les secteurs gouvernementaux nationaux et de détecter les adversaires grâce à l'un des plus grands pools de données au monde. Par exemple, cela permet aux enquêteurs d'analyser les noms, les pseudonymes et d'autres attributs d'identité (y compris les crypto-monnaies) pour pouvoir établir des connexions à travers les réseaux sociaux et d'autres médias, afin d'identifier les véritables identités derrière les acteurs et les réseaux de menaces.

Pandora Intelligence

Maaike Lousberg, Strategic Business Consultant et Prof. Dr. Peter de Kock, fondateur et CIO de Pandora Intelligence
Maaike Lousberg, Strategic Business Consultant et Prof. Dr. Peter de Kock, fondateur et CIO de Pandora Intelligence
© Pandora Intelligence

Pandora Intelligence est une société de renseignement indépendante néerlandaise spécialisée dans les cyber-risques. Pandora fournit des logiciels d'analyse aux services de police, aux gouvernements et aux ministères, aux agences de renseignement et aux organisations militaires. Le logiciel breveté reconnaît les corrélations dans de grandes quantités de données. Sur la base de ces corrélations, Pandora crée des scénarios qui aident ses clients à anticiper les développements futurs.

Pandora Intelligence a aussi développé une plateforme où les organisations d'un même secteur peuvent partager et analyser des informations sensibles et confidentielles sur les incidents, les menaces, les vulnérabilités, les mesures et les conclusions tirées. En outre, les données agrégées sont présentées dans des scénarios utilisables sur le plan opérationnel, qui peuvent être utilisés par tous les partenaires connectés. La plateforme Pandora pourrait donc aider les ISAC et les exploitants d'infrastructures critiques à donner un sens aux données complexes liées à la cybercriminalité en combinant des informations historiques avec des informations actuelles sur les développements. Cela permet de s'assurer que tous les partenaires d'un ISAC sont informés des événements importants.