print preview

Rapport de durabilité 2021 d’armasuisse – Interview de Philip Spengler, responsable gestion de processus, management de la qualité et gestion environnementale

En mettant en œuvre son train de mesures sur le climat et ses propres mesures environnementales, armasuisse optimise son impact sur l’environnement et réduit ses émissions de gaz à effet de serre. Le rapport de durabilité 2021 d’armasuisse qui vient de paraître donne un aperçu des mesures planifiées et mises en œuvre.

Lea Ryf, domaine spécialisé Communication, domaine de compétences Ressources et support

Philip Spengler, responsable de gestion de processus, management de la qualité et gestion environnementale, près de la station de charge d’un véhicule administratif électrique.

 

Le rapport de durabilité 2021 d’armasuisse a paru aujourd’hui même. Il contient le concept de mobilité d’armasuisse. Quelles mesures ce dernier renferme-t-il ?

Tout d’abord, il convient de se demander systématiquement si un voyage est vraiment nécessaire. La pandémie, qui a entraîné une fermeture des frontières et une obligation de télétravail, a montré que les échanges par Skype et d’autres outils fonctionnent bien et peuvent même être très efficaces. Et quand des échanges personnels sont nécessaires, il faut appliquer la consigne « le train au lieu de l’avion ». Cette nouvelle consigne exige entre autres que si la destination est éloignée de moins de 6 heures en train, il faut renoncer à prendre l’avion. Pour un voyage, il est en outre possible de combiner le train, le bus et le tram aux véhicules de location Mobility. Un parc de véhicules moderne est à disposition des personnes qui ont besoin occasionnellement d’un véhicule de service. Pour la première fois, un nombre assez important de voitures électriques est désormais disponible. Compte tenu du prix actuellement élevé des carburants, ces véhicules présentent également un avantage sur le plan économique. Pour les trajets courts, on peut se déplacer à pied ou emprunter un vélo, car comme chacun le sait, pédaler est bon pour la santé.

Le terme durabilité vient au départ de la sylviculture : il ne faut pas abattre plus d’arbres que ceux qui peuvent repousser au cours de la même période. Comme je possède moi-même un petit terrain dans une forêt privée, je ne connais que trop bien ce principe.

Des critères de durabilité écologiques, sociaux et économiques sont également appliqués dans les acquisitions d’armasuisse. Peux-tu nous citer un exemple de durabilité dans le domaine des achats ?

Lors de chaque acquisition, la durabilité écologique est prise en compte dans l’évaluation. Dans cette optique, des check-lists environnementales sont intégrées aux processus d’acquisition. Bien entendu, le niveau d’impact et la pondération sont quelque peu différents pour chaque bien. Pour l’acquisition de voitures de tourisme par exemple, les aspects écologiques (entre autres consommation de carburant) représentent un critère déterminant, auquel une grande importance doit être accordée (forte pondération). De plus, des instructions complémentaires stipulent que la priorité doit être donnée à des véhicules administratifs avec propulsion électrique lors de l'achat. Les critères sociaux sont quant à eux pris en considération notamment lors des acquisitions de textiles. Enfin, il convient de tenir compte des aspects liés aux coûts au moyen d’une analyse d’utilité. Il est bien clair que nous achetons LE produit qui satisfait aux exigences tout en étant le plus avantageux en termes de prix. Cela correspond à la dimension économique de la durabilité.

Comment la durabilité est-elle appliquée lors de la mise hors service et de la réutilisation d’un bien acquis ?

Quand un bien est mis « hors service », cela ne signifie pas qu’il atterrit forcément à la poubelle. Comme lors d’une acquisition, un processus global et clairement défini est respecté pour l’élimination. Celui-ci englobe entre autres le contrôle des substances dangereuses, les investigations quant à une utilisation ultérieure possible de certains éléments (p. ex. sous la forme de pièces de rechange), la remise de matériaux en tant que biens culturels (p. ex. à des musées), la transmission dans le cadre de l’aide humanitaire ou le soutien d'institutions civiles. Le cas échéant, il est possible de vendre ou de recycler certains systèmes, ce qui génère des recettes. En plus d'aller dans le sens d'une durabilité écologique manifeste, une vente permet de réaliser des revenus, ce qui nous place sur le plan de la durabilité économique. L’affectation dans le cadre de l’aide humanitaire ou la remise à des fins culturelles servent l’objectif de la durabilité sociale. Le rapport de durabilité documente par exemple la réutilisation des ordinateurs portables dans des écoles d’Afrique.

L’interaction optimale entre durabilité économique, sociale et écologique gagnera toujours plus en importance à l’avenir.

armasuisse s’engage pour la durabilité dans sa propre entreprise, ce qui englobe la consommation d’eau, d’électricité, de papier et de carburant, ainsi que les déchets. Que peut-on dire à ce sujet pour 2021 ?

En ce qui concerne la consommation d’énergie et d’eau dans les bâtiments, l’établissement du siège principal à la Guisanplatz a constitué la principale optimisation. Autrefois, les bâtiments sis à la Kasernenstrasse et à la Blumenbergstrasse étaient chauffés au mazout. Les installations sanitaires étaient anciennes, tout comme l’enveloppe des bâtiments. Une différence énorme par rapport aux conditions actuelles ! Les bâtiments sont extrêmement bien isolés et un système de commande sophistiqué permet leur fonctionnement économe. Le chauffage est assuré par une pompe à chaleur, l’eau de pluie est récupérée, ce qui diminue les besoins en eau pour tirer la chasse des toilettes. De plus, la toiture est équipée d’installations photovoltaïques. Bien entendu, la consommation d’énergie de ces bâtiments est également influencée par les conditions météorologiques. Nous nous souvenons tous des nombreuses intempéries et de la froideur du printemps 2021.

La pandémie a été un autre facteur d’influence important. Ces deux dernières années, le télétravail a été fréquent et les cantines sont parfois restées fermées. En conséquence, les chiffres de la consommation (électricité, papier, déchets) au siège ont été plus faibles. Certaines données confirment qu’à partir de 2021, le travail en présentiel a repris. Nous reconnaissons aussi l’influence de la numérisation croissante. Les systèmes numériques contribuent entre autres à réduire la consommation de papier.

En ce qui concerne la consommation de carburant de la flotte de service, on peut affirmer qu’un nombre considérable de voitures électriques ont été achetées fin 2021 ou début 2022. Leur impact positif sur la consommation ne sera donc perceptible que dans les résultats 2022. D’autres arrivages de voitures de service électriques suivront, dès que celles-ci pourront à nouveau être livrées.

La planification et la mise en œuvre de mesures de protection de l'environnement est un travail d'équipe - Merci à tous les participants.

Pour nous rendre au séminaire sur la gestion de la qualité de Sigriswil, nous avons récemment emprunté nous-mêmes une voiture électrique. Ainsi, le voyage en lui-même était déjà une expérience plaisante.

Bref portrait Philip Spengler

Après des études de géographie, Philip Spengler a obtenu un diplôme d’enseignement pour les écoles secondaires, de même que deux CAS, dont l’un en gestion systémique de projets et l’autre en développement durable. Il est par ailleurs titulaire d’un Diploma of Advanced Studies en économie d’entreprise et d’un Executive MBA en General Management. Après avoir occupé des postes d'enseignant au secondaire et au gymnase, de conseiller à la clientèle en entreprise, de responsable de programmes et de projets ainsi que de responsable de la stratégie et du développement dans des grandes entreprises de Suisse, il a rejoint armasuisse en 2012. Depuis lors, il est responsable de gestion de processus, management de la qualité et gestion environnementale dans le domaine spécialisé Développement de l’entreprise. Il dirige par ailleurs le projet d'élaboration du train de mesures sur le climat et les mesures environnementales d’armasuisse.

Rapport de durabilité 2021 d’armasuisse