print preview

Brève interview avec Thomas Rothacher, chef du domaine de compétences Sciences et technologie

Kaj-Gunnar Sievert, domaine spécialisé Communication, ressources et support

Quels conseils donneriez-vous à un débutant chez armasuisse ? Envoyé par SMS

Critiquez de façon constructive, soyez courageux/se et travaillez avec plaisir et engagement. Les excuses sont plus rapides que les questions.  Envoyé par SMS

Pourquoi la présence de plus de femmes chez armasuisse est-elle bienvenue ? Envoyé par SMS

Parce que des perspectives différentes sont obligatoires : plusieurs approches des solutions et une discussion controversée de celles-ci renforcent l’entreprise. Envoyé par SMS

Qu’est-ce qui rend votre travail chez armasuisse aussi passionnant ? Envoyé par SMS

Acquérir chaque jour de nouvelles connaissances (technologiques) et associer les perspectives les plus diverses. Par exemple sur la question: qu’est-ce qui serait technologiquement possible et qu’est-ce qui est réalisable dans ce domaine ? Envoyé par SMS

Pourquoi votre travail est-il important ? Envoyé par SMS

Parce que l’influence de la technologie se développe de façon exponentielle dans notre vie quotidienne. Comprendre les interactions entre l’homme et la technologie apaise les peurs et les appréhensions.. Envoyé par SMS

Quand écoutez-vous votre intuition pour prendre une décision ? Envoyé par SMS

Probablement tout au début (mes tripes réagissent bien plus rapidement que mon cerveau...), puis je vérifie les faits et, finalement, c’est l’intuition qui fait à nouveau pencher la balance. Je suis convaincu que l’intuition joue un rôle extrêmement important. Envoyé par SMS

En tant que cadre, quels enseignements avez-vous tirés de la pandémie ? Envoyé par SMS

Les contacts personnels et les réseaux sont indispensables. J’adapte mon type de communication en fonction de la situation. La confiance dans les autres est indispensable ! Envoyé par SMS

Qu’est-ce qui vous énerve ? Envoyé par SMS

Établir d’innombrables versions et rapports avant de pouvoir commencer la mise en œuvre. La peur constante de faire des erreurs paralyse une organisation. Envoyé par SMS

Bref portrait

Depuis 2020, Thomas Rothacher est suppléant du directeur général de l’armement. De 1987 à 1990, il a réalisé un apprentissage en tant que laborant en métallurgie auprès du groupement de l’armement d’alors. À l’Université de Berne, il a étudié ensuite la physique, les mathématiques et la philosophie. Il a obtenu en 1998 un diplôme de physicien (phil.-nat.). À partir de 1998, Thomas Rothacher a travaillé dans différentes organisations et fonctions chez armasuisse et a pris le 1er mai 2015 la direction du domaine de compétences Sciences et technologie à Thoune. En dehors de son doctorat (phil. nat) obtenu en 2004, il a mené à bien d’autres formations en cours d’emploi.