print preview

Brève interview avec Thomas Knecht, chef du domaine de compétences Achats et coopérations

Kaj-Gunnar Sievert, domaine spécialisé Communication, ressources et support

Qu’est-ce qui rend votre travail chez armasuisse aussi passionnant ? Envoyé par SMS

Chaque jour est différent. Les sujets et défis qui s’offrent à moi chez armasuisse sont incroyablement diversifiés. J’apprécie la collaboration avec les collègues ainsi qu’avec nos clients de l’armée. Le travail, dans les différents organes du DDPS comme au niveau fédéral, est vraiment enrichissant. Envoyé par SMS

Parmi vos expériences professionnelles, quelle est celle qui bénéficie le plus à votre client principal – l’armée ? Envoyé par SMS

Les différents postes que j’ai occupés dans le secteur privé m’ont fourni une expérience de base dans différents domaines, et plus particulièrement dans celui de l’acquisition. Mes connaissances en gestion d’entreprise et en marchés publics, ainsi que celles de mes collaborateurs, nous permettent de fournir à notre client principal des solutions économiques dans les conditions fixées. Envoyé par SMS

Peut-on travailler chez armasuisse lorsqu’on débute dans la vie professionnelle ou que l’on vient d’un autre secteur ? Envoyé par SMS

La réponse est oui dans les deux cas. armasuisse est un employeur extrêmement attractif pour ces deux groupes. Nous offrons un excellent encadrement aux débutants, quelle quel que soit la profession, et les personnes issues d’autres secteurs sont toujours les bienvenues chez nous. Elles apportent une vision des choses différente qui est très précieuse pour notre travail.  Envoyé par SMS

Dans quelle mesure la pandémie et le télétravail ont-ils changé votre style de management ? Envoyé par SMS

Mon style de management participatif s’est également avéré très efficace dans les conditions actuelles. Il y a bien eu l’une ou l’autre situation requérant un management directif et des prises de décision, évidemment. Cela mis à part, j’essaye de rester en contact avec mon équipe de direction par les différents canaux de communication, et plus particulièrement par téléphone, afin de maintenir un contact personnel. Envoyé par SMS

En tant que cadre, quels enseignements avez-vous tirés de la pandémie ? Envoyé par SMS

Que les principes de conduite d’armasuisse gardaient toute leur signification durant une pandémie – et après. Il est indispensable de faire confiance à ses collaborateurs afin de garantir une fourniture de prestations efficace, particulièrement en temps de crise. Je suis très impressionné par la grande flexibilité et l’engagement dont nos collaborateurs ont fait preuve durant la pandémie. Envoyé par SMS

Comment déconnectez-vous du travail ? Envoyé par SMS

J’ai le privilège de vivre en famille, avec ma femme et nos trois enfants. À 10, 16 et 19 ans, ils ont des besoins fort différents et je suis très sollicité. Je passe donc une bonne partie de mes loisirs à surveiller les devoirs, faire le chauffeur, encadrer les activités sportives, etc. Ce sont des activités très enrichissantes, qui me changent du travail. Envoyé par SMS

Bref portrait

Thomas Knecht (55 ans) est titulaire d’un Master of Public Management de l’Université de Berne et a suivi une formation commerciale à l’école supérieure de gestion commerciale (ESGC). Après différentes activités professionnelles dans le secteur privé, il a rejoint ce qui est aujourd’hui armasuisse en 2001. Après avoir occupé diverses fonctions, il a été promu vice-directeur en 2008 et dirige aujourd’hui le domaine de compétences Achats et coopérations.