print preview

«Même mes connaissances rouillées de l'allemand n'ont pas empêché une acclimatation rapide»

Dans cet interview, Rudy Yangi Y'Alili parle de son expérience comme stagiaire de haute école et de la façon dont il va continuer après cela.

Domaine spécialisé Communication, Alisha Held

Photo de Rudy Yangi Y'Alili, stagiaire d'haute école au sein du domaine spécialisé de droit
Rudy Yangi Y'Alili est stagiaire d'haute école au département du droit, des transports et des douanes. Il a étudié le droit à l'Université de Genève.

Comment se sont passés tes trois premiers mois chez armasuisse ?
Mes trois premiers mois chez armasuisse étaient surtout des mois d'acclimatation. En effet, j'ai dû dans un premier temps m'adapter d'un point de vue linguistique, et ensuite connaître l'organisation d'armasuisse ainsi que la méthode de travail dans les différents domaines du droit relevant du service juridique d'armasuisse.

Dans l'ensemble cette période s'est très bien déroulée, grâce à une bonne intégration tant au sein du service juridique, qu'avec d'autres collègues d'autres domaines de compétence (et ce malgré mon allemand quelque peu rouillé…), mais également grâce à des séances d'introduction pour chaque domaine du droit dispensé par les collègues du service juridique.

Quels ont été les temps forts de ton travail chez nous ?
Je citerais trois moments forts :

  • Mon implication dans le développement du Cyber Defense campus du domaine de compétence S+T à travers la rédaction de modèles de contrats de collaboration entre le Cyber Defense Campus et des partenaires externes. Cette expérience m'a fait découvrir un domaine très intéressant.
  • La possibilité de pouvoir négocier de manière quasi autonome un accord à l'amiable avec un avocat, dans le cadre d'un cas de responsabilité civile impliquant armasuisse immobilier.
  • Pouvoir célébrer « la fête de l'escalade » avec les collègues au CAG1, en brisant la marmite en chocolat symbolique. Ce un excellent moment de partage des traditions genevoises.

As-tu la possibilité de rester chez armasuisse ? Si oui, dans quelle division et à quel poste ?
Oui j'ai reçu une offre pour une place de juriste au sein du domaine de compétence S+T (centre suisse de drone et de robotique même si administrativement je reste intégré au sein du RSRe). Il s'agit d'un contrat de durée déterminée qui débute le 1er août 2020 et se termine le 31 janvier 2021.

Quels défis penses-tu devoir relever ?
Dans un avenir plus lointain, le 1er février 2021, un grand défi m’attend : mon stage d’avocat dans une étude à Genève. Je voudrais obtenir mon brevet d’avocat. Mais après plus d’une année d’expérience juridique, j’aborderai ce nouveau défi avec détermination et confiance.

Où te vois-tu dans 5 ans ?
Dans 5 ans je me vois en tant qu'avocat au sein d'un cabinet ou juriste au sein de l'administration fédérale. Après avoir passé un an au service de la Confédération je dirais que j'ai été convaincu par les différentes possibilités au sein de l'administration fédérale en tant que juriste.