print preview

Retour CSDR


Éthique et systèmes robotiques autonomes

Qui est responsable des actes et des décisions des systèmes autonomes ? Daniel Trusilo étudie l’utilisation des systèmes robotiques autonomes dans le cadre de conflits. Dans cette interview vidéo, il explique pourquoi il convient de s’interroger quant à la dimension éthique de l’utilisation de systèmes robotiques autonomes dans des applications de sécurité.

01.02.2022 | Pascal Vörös, Centre suisse des drones et de la robotique DDPS, armasuisse Sciences et technologies

Pascal Vörös, à gauche sur la photo, et Daniel Trusilo, à droite sur la photo, sont assis face à face sur un escalier dans le village de l'armée de Wangen an der Aare.
Daniel Trusilo (à droite), qui s’entretient ici avec Pascal Vörös (à gauche), a servi en tant qu’officier dans l’armée américaine pendant sept ans. Il est aujourd’hui doctorant à l’université de Saint-Gall.

Le Centre suisse des drones et de la robotique du DDPS (CSDR DDPS) estime qu’il est important d’aborder de manière approfondie les risques éthiques liés aux systèmes autonomes. Daniel Trusilo développe un schéma réaliste d’évaluation éthique pour le compte du CSDR DDPS dans le cadre de son doctorat à l’université de Saint-Gall sous la direction du Prof. Dr Thomas Burri.

Monsieur Trusilo, quels sont les avantages des systèmes robotiques autonomes dans des tâches de sécurité ?

Que faut-il garder à l’esprit lorsqu’ils sont engagés ?

Les systèmes autonomes pourraient-ils servir lors de crises humanitaires ?

Pourquoi l’éthique est-elle si importante en lien avec ces systèmes ?

Sur quoi portent vos travaux pour le compte du Centre suisse des drones et de la robotique du DDPS ?

Quels grands enseignements tirez-vous de vos travaux à ce jour ?

Où en sommes-nous aujourd’hui dans le domaine des systèmes d’armes autonomes et quelles sont les implications éthiques ?

Selon vous, qu’est-ce qui est le plus important en matière de développement de systèmes robotiques autonomes ?

Bref portrait de Daniel Trusilo

Daniel Trusilo est doctorant à l’université de Saint-Gall. Il étudie l’engagement de systèmes robotiques autonomes lors de conflits. Auparavant, il exerçait la fonction de « Humanitarian Assistance Advisor » au sein de l’Agence américaine pour le développement international. Dans le cadre d’une bourse Fulbright, Daniel Trusilo est intervenu au Népal dans des affaires civilo-militaires liées à la prévention et à la maîtrise des catastrophes. Il a par ailleurs servi sept ans en tant qu’officier dans l’armée américaine, où il a occupé différents postes. Daniel Trusilo est au bénéfice d’un bachelor en relations internationales de l’Académie militaire américaine de West Point, ainsi que d’un master en relations internationales, droit et diplomatie de l’université de Saint-Gall et de la Fletcher School, université Tufts, de Boston.

Lisez l'article armafolio «Perfect Match!» (en allemand)

Retour CSDR