print preview

Retour Message et Manifestation


Influence de l’éolien sur les ondes électromagnétiques : armasuisse S+T présente ses résultats de recherche dans le cadre d’une conférence scientifique

La conférence en ligne « Specialist Meeting on Electromagnetic Waves and Wind Turbines 2021 » (EMWT®21) s’est tenue les 1er et 2 décembre 2021. armasuisse Sciences et technologies (S+T) y a présenté ses résultats de recherche actuels à des spécialistes de toute l’Europe.

22.12.2021 | Dr. Montserrat Bolanos, Dr. Matthias Renker, Dr. Olivier Progin, Dr. Hans Pratisto, domaine spécialisé Senseurs, armasuisse S+T

Assemblage de différents capteurs radar (au premier plan) lors de mesures au parc éolien de Charrat.
Assemblage de différents capteurs radar (au premier plan) lors de mesures au parc éolien de Charrat.

En parallèle d’autres technologies, celle de l’énergie éolienne constitue une solution possible pour produire une électricité écologique et durable partout dans le monde. Les éoliennes peuvent toutefois créer d’importants problèmes pour les systèmes utilisant des ondes radio. Compte tenu de leur taille et du comportement dynamique des pales en rotation, les éoliennes exercent sur les ondes électromagnétiques des effets à la fois très complexes et difficiles à simuler ou à prédire. Les éoliennes peuvent affecter la capacité des radars à détecter des avions dans les airs, mais aussi la détection des radars météo et leurs prévisions météorologiques.

Des spécialistes de toute l’Europe se sont rencontrés dans le cadre de la conférence EMWT 2021 afin d’échanger sur l’influence des installations éoliennes sur les systèmes radio. armasuisse S+T a pu y présenter ses derniers résultats de recherche dans ce domaine.

Simulation de cibles

Les expert-e-s du domaine spécialisé Senseurs d’armasuisse S+T ont notamment présenté les résultats de leurs simulations au moyen du « Radar Target Simulator » (RTS) qui permet d’imiter des objets. Il s’agissait en l’occurrence d’éoliennes dont les signaux électroniques ont été envoyés à un capteur radar au moyen du RTS. La taille, la distance avec les capteurs et la vitesse des pales de rotor peuvent être ajustées à volonté, conférant au RTS une grande polyvalence en matière de simulation de signaux. Le RTS a été testé lors de mesures au parc éolien de Charrat pour déterminer s’il est capable de simuler les signaux d’une véritable éolienne. Il s’est avéré que le RTS est effectivement en mesure de reproduire et d’imiter les signaux de l’installation.

Outre les simulations de cibles, l’expérience à Charrat a également porté sur des tests d’identification des drones afin d’étudier l’influence des éoliennes sur leur détectabilité. Un drone a donc pris les airs près des installations. Les chercheurs ont pu montrer dans quelles conditions les objets volant à proximité d’éoliennes peuvent disparaître des écrans radar.

Les échanges dans le cadre des exposés lors de la conférence ont permis d’établir une compréhension commune de la problématique et de comparer les différents résultats. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre des activités de recherche d’armasuisse au sein du programme Reconnaissance et surveillance. Le SG DDPS et les Forces aériennes suisses tiennent compte de ces résultats dans leur évaluation des demandes portant sur de nouvelles éoliennes.


Retour Message et Manifestation