print preview

Retour Aperçu, messages, manifestations


Une technique moderne dans un cadre historique

Une nouvelle centrale de chauffage alimente la place d’armes de Sand-Schönbühl en chaleur générée de manière durable. La pièce maîtresse est un chauffage à copeaux de bois qui confère une nouvelle fonction au bâtiment d’exploitation classé aux Monuments historiques et datant de 1912.

08.02.2022 | Beatrice Gfüllner et Florian Waldner, armasuisse Immobilier

Holzschnitzelheizung am Waffenplatz Sand-Schönbühl
© VBS/DDPS

Les chauffages au mazout utilisés jusqu’à présent sur la place d’armes de Sand-Schönbühl ont fait leur temps. Ils cèdent donc la place à une centrale thermique moderne. Le nouveau chauffage à copeaux de bois est d’un approvisionnement sûr et d’un coût d’exploitation avantageux, tout en présentant des atouts écologiques. Ainsi par exemple, les émissions annuelles de CO2 diminuent de plus de 200 tonnes. De plus, le combustible bois provient en partie de la forêt adjacente à la place d’armes.
 

Le bâtiment d’exploitation protégé à titre de monument historique accueille la centrale thermique moderne

Le bâtiment d’exploitation, monument historique situé à l’extrémité sud-est de la place d’armes s’est révélé être l’emplacement idéal de la nouvelle centrale thermique. Pour accueillir la chaudière et la réserve permettant de produire de la chaleur dans le bâtiment, le sol de la «zone écurie» a été abaissé. La réserve de copeaux est adjacente. Une soufflante amène les copeaux à l’intérieur du bâtiment où ils sont empilés jusqu’au toit. Pour ce faire, le plafond du fenil a été démoli. Les copeaux de bois s’amoncèlent donc du rez-de-chaussée à l’étage supérieur, où se trouvaient les anciennes chambres des valets de ferme, surplombées du fenil. À la périphérie du mur intérieur, une bande latérale de 15 centimètres vient rappeler où se trouvait l’ancien plafond de l’écurie. L’intervention effectuée sur le volume bâti protégé peut ainsi être identifiée, satisfaisant par là-même aux exigences de la protection des monuments historiques.
 

Une technique de chauffage de pointe

La réserve de copeaux, où circule l’air, sèche les copeaux de bois, avant que ceux-ci n’arrivent à la chaudière par le biais d’un dispositif de transport. Une installation de stockage intelligente, secondée d’un filtre à gaz de fumée, veille à ce que les copeaux de bois se consument en continu, sous une forme propre et non polluante. La chaleur ainsi générée est ensuite répartie sur la place d’armes au moyen de tuyaux de raccordement grande distance. Un système central de gestion de bâtiment, associé à des capteurs de pression, règle et surveille alors l’ensemble de l’installation et bloque automatiquement certaines zones en cas de problèmes. Il recense la chaleur produite, la consommation et sert ainsi à l’optimisation du dispositif.
 

Un nouveau foyer pour une colonie d’hirondelles

Avant le début des travaux de transformation, les précédents habitants – une colonie d’hirondelles de fenêtre et de cheminée – ont été précautionneusement déménagés. Pour ce faire, des spécialistes de la protection des oiseaux ont créé de nouveaux nichoirs sur l’échafaudage de la façade et le bâtiment voisin.

Vers l'article complet dans l'armafolio 02/2021

Le projet en chiffres

  • Nombre de bâtiments raccordés: 9
  • Durée de la construction: 8 mois
  • Réserve d’énergie: 2x 13'000 litres d’eau chaude
  • Coûts (y c. réseau de conduites et raccordement des 9 bâtiments): 2,5 millions de francs
  • Réduction de CO2 par an: > 200 tonnes
  • Réduction de la consommation de mazout par an: 80'000 litres
  • Consommation de copeaux verts par an: 1'100 mètres cubes
  • Puissance thermique chaudière à bois: 450 kilowatts


Retour Aperçu, messages, manifestations

armasuisse Immobilier Guisanplatz 1
CH-3003 Berne
Tél.
+41 58 463 20 20

E-Mail


Heures d'ouverture demandes par téléphone

Lundi - Jeudi
08:00-12:00/ 13:15-17:00

Vendredi
08:00-12:00/ 13:15-16:00