print preview

Matières explosives et surveillance des munitions

Ce domaine spécialisé possède un savoir-faire unique en Suisse au sujet des substances explosives destinées à l'armée, comme les explosifs et la poudre pour armes, ou celles utilisées dans les torches pyrotechniques. La connaissance des caractéristiques techniques, chimiques et physiques des substances explosives permet aux experts de décrire les effets du vieillissement, d'établir des pronostics de leur durée possible d'utilisation et d'évaluer leurs influences sur l'homme, la faune et l'environnement. Ce travail quotidien est primordial pour la sécurité des munitions utilisées par l'armée suisse.

Actuelle

Diminution des risques obtenue par modélisation de la durée de vie

Diminution des risques obtenue par modélisation de la durée de vie

La connaissance de la durée de vie de munitions et des poudres propulsives qu’elles contiennent permet notamment de mieux planifier la phase d’utilisation (Service Life) des munitions et des armes. Il en découle une diminution des risques liés à d’éventuels investissements intermédiaires pendant la durée ordinaire d’utilisation.

Factsheet 1

Contribuer au développement durable en analysant les poudres pour armes de façon plus efficace

Ultra-high performance liquid chromatography (UHPLC)

Une optimisation des analyses chimiques au laboratoire des poudres de S+T permet d’économiser des ressources de manière pérenne sans prétériter la qualité des résultats. 10 fois moins de solvants utilisés pour un résultat identique.

Factsheet 2

Plan envisageable d’un laboratoire

Surveillance des munitions: conseils dexperts de S+T pour lOSCE

Du 28 au 31 mars 2017, une équipe d’experts de S+T s’est rendue en Bosnie-Herzégovine sur mandat de Swissint, pour conseiller l’OSCE au sujet des processus de surveillance des munitions et de l’infrastructure. La première visite avait eu lieu en 2014. A l’époque, il s’était agi de faire un état des lieux et de soumettre des propositions. Cette année, la délégation poursuivait les objectifs suivants: évaluation de processus de surveillance des munitions, obtention d’informations supplémentaires au sujet des différentes poudres propulsives utilisées, et recherche d’un bâtiment pouvant servir de laboratoire pour l’analyse des poudres propulsives. La décision relative à la création d’un laboratoire sur place n’a pas encore été prise définitivement. Les avantages seraient manifestes: d’une part, il serait ainsi possible de conserver, de développer et soutenir dans le pays la compétence d’appréciation des munitions. D’autre part, il serait dangereux de transporter sur de longues distances des munitions qui n’ont pas été analysées. La réalisation d’un laboratoire d’analyse sur place est donc parfaitement indiquée. La collaboration s’est déroulée au sein d’une équipe d’experts provenant d’Autriche, d’Allemagne, du Liechtenstein, de Norvège et de Suède. S+T a déjà soutenu des efforts de démilitarisation similaires, il y a quelques années, en Albanie et en Jordanie. Les expériences faites et les compétences acquises à l’époque ont été très précieuses et sont utiles aussi pour ce projet.

Dr. Patrick Folly 

Factsheet 3

Groupe d'experts OTAN

S+T dirige un groupe d’experts OTAN pour améliorer le standard afin de définir la durée de vie des poudres pour armes

Les 16 et 17 février derniers, S+T a reçu pas moins de 22 experts provenant de 10 pays différents afin de réviser une norme standard de l’OTAN. La norme actuelle, avait été révisée en 2007. Depuis ce temps, bien des choses ont changé dans la méthode de définir la durée de vie des poudres pour armes aussi bien sur le plan technologique que politique. Cette nouvelle révision, qui devrait durer 2 ans, tiendra compte des progrès effectués dans les modèles utilisés. S+T a publié plusieurs articles scientifique en partenariat dans le domaine. Les différentes discussions tenues lors du workshop attestent d’une envie de la majorité des nations pour utiliser les résultats publiés par W+T pour les introduire dans la nouvelle norme. Un autre aspect crucial, a été d’élaborer une solution pour définir l’introduction de molécules nouvelles et moins polluantes dans les poudres pour armes, sans en rendre le pronostic de durée de vie inapplicable. Les résultats de ce groupe de travail, seront présentés en plénum lors d’une séance OTAN qui aura lieu de 1er au 3 mars 2017.

Dr. Patrick Folly 

Factsheet 4

Un marais qualifié de risque pour la sécurité

Détection de munitions non explosées dans le sol

Promis à une renaturation prochaine, un marais situé dans le Jura bernois a été sou-mis ces dernières semaines à un examen portant sur les résidus de tir provenant du passé. Le processus de renaturation implique des travaux de nettoyage dont l’ampleur reste à analyser et à quantifier par des spécialistes.

Lire la suite...

Factsheet 5

Surveillance efficiente des munitions et contrôles internationaux de la qualité

Test de la sécurité de manipulation : décharge électrostatique dans le cadre d’un test Round Robin
Test de la sécurité de manipulation : décharge électrostatique dans le cadre d’un test Round Robin

Du 12 au 16 octobre, S+T a procédé à des tests de recherches dans le lac de Constance, sur mandat du service de déminage du Land de Bade-Wurtemberg. Le but de l'exercice était la recherche de bombes non explosées datant de la Deuxième Guerre mondiale. Il s'agit d'un excellent exemple de la collaboration transfrontalière entre l'Allemagne et la Suisse dans le domaine de la protection des eaux.

Factsheet 6

Bombes non explosées dans le lac de Constance

Détecteur de métaux sous-marin à l'engagement
Détecteur de métaux sous-marin à l'engagement

Du 12 au 16 octobre, S+T a procédé à des tests de recherches dans le lac de Constance, sur mandat du service de déminage du Land de Bade-Wurtemberg. Le but de l'exercice était la recherche de bombes non explosées datant de la Deuxième Guerre mondiale. Il s'agit d'un excellent exemple de la collaboration transfrontalière entre l'Allemagne et la Suisse dans le domaine de la protection des eaux.

Lire la suite...

Factsheet 7

Récupération d'anciennes munitions d'aviation immergées dans un lac

Geborgene Übungsmunition

Il y a plus de 80 ans que le lac de Neuchâtel est utilisé comme place de tir pour des exercices de tirs de l'aviation. Lorsque des ratés sont découverts dans un lac, il faut des spécialistes pour les récupérer et les désamorcer, aussi s'il s'agit de vieilles munitions. C'est ce qui s'est passé dans le courant de la première semaine du mois d'août de cette année. Un grand nombre de spécialistes, provenant notamment du domaine de compétences «explosifs et surveillance des munitions» de S+T, ont été mis sur pied pour aider à récupérer huit «bombes» immergées dans un lac et les évacuer en vue de leur destruction.

Factsheet 8

Projet de démilitarisation conduit par l’OTAN

Umweltbelastung in Serbien

Lorsqu’il est question de démilitarisation, les procédés respectueux de l’environnement jouent un rôle très important. Dans ce domaine également, la Suisse fait figure de pionnier grâce à son expérience de plusieurs décennies. Et L’OTAN compte bien en profiter, notamment pour un projet en Serbie.

Lire la suite...


Sciences et technologies Matières explosives et
surveillance des munitions
Dr. Patrick Folly
Feuerwerkerstrasse 39
CH-3602 Thun
Tél.
+41 58 468 37 35
Fax
+41 58 468 28 41

E-Mail

Sciences et technologies

Matières explosives et
surveillance des munitions
Dr. Patrick Folly
Feuerwerkerstrasse 39
CH-3602 Thun