print preview

Extension de l’infrastructure logistique à Berthoud

La disponibilité accrue de l’armée implique une adaptation des infrastructures logistiques. L’armée a besoin de surfaces de stockage et d’exploitation supplémentaires. Le site de Berthoud remplace l’ancien site logistique de Berne, notamment abandonné au profit du développement des infrastructures de l’administration fédérale civile. Coûts de construction: 148 millions de francs, réalisation: de 2023 à 2028

Voix sur le projet

Voilà comment se présentera l’infrastructure logistique à l’avenir.
Voilà comment se présentera l’infrastructure logistique à l’avenir.

Marcel Adam, responsable Gestion du portefeuille et de l’environnement, armasuisse Immobilier

Le dialogue avec l’ensemble des parties prenantes nous tient à cœur. Berthoud est le site idéal pour densifier l’infrastructure logistique dans la région de Berne.

Werner Gisler, chef Centre logistique de l’armée de Thoune, Base logistique de l'armée
Werner Gisler, chef Centre logistique de l’armée de Thoune, Base logistique de l'armée

Avec la nouvelle infrastructure logistique, nous pouvons de nouveau remplir notre mission sur le long terme. Dans le même temps, l’armée s’engage durablement sur le site de Berthoud.

Sven Schmid, chef de projet du maître de l’ouvrage, armasuisse Immobilier
Sven Schmid, chef de projet du maître de l’ouvrage, armasuisse Immobilier

Le projet pose des jalons pour l’avenir et permet de stocker et de gérer de façon flexible le matériel d’intervention de l’armée.

Stefan Berger, président de ville de Berthoud
Stefan Berger, président de ville de Berthoud

Nous avons opté pour ce projet car cette nouvelle construction s’inscrit au mieux dans le paysage de l’Emme et dans la physionomie de Berthoud. Avec sa toiture proche de l’état naturel, il contribue à la biodiversité. La protection de l’eau potable a pour nous la plus grande des priorités dans la réalisation.

Faits et chiffres

Le projet en visite virtuelle

Le projet en bref

Project de construction: extension de l’infrastructure logistique à Berthoud

Maître de l’ouvrage: armasuisse Immobilier (DDPS)

Emplacement: commune de Berthoud, Lochbach

Coûts de construction: 148 millions de francs

Démarrage de l’enquête publique: (procédure d’approbation des plans de constructions militaires OAPCM): 30.08.2021

Réalisation: 2023–2028

Questions et réponses

La disponibilité plus élevée de l’armée entraîne des adaptations de l’infrastructure logistique. L’armée a besoin de plus de place de stockage et de surface d’exploitation. Les infrastructures décentralisées dans la région doivent être réunies sur le site de Berthoud. Celui-ci remplace l’ancien site logistique de Berne, cédé à l’administration fédérale civile pour y développer ses infrastructures. Le site de Berthoud est situé à proximité de Berne et dispose d’une superficie suffisante. Il se prête à un entreposage conforme aux prescriptions du matériel comme des véhicules. De plus, il dispose aussi de la surface couverte nécessaire à une remise et à une reprise rapide et efficace du matériel. Cependant, l’infrastructure logistique date du milieu des années 1960. Les halles et le bâtiment d’atelier ont atteint la fin de leur durée d’utilisation. La statique et la sécurité antisismique sont notamment déficientes. Ils ne remplissent plus les normes légales ni les standards en vigueur, sans parler des exigences d’utilisation.

L’extension de l’infrastructure logistique à Berthoud comprend pour l’essentiel la construction d’un nouveau bâtiment logistique et la rénovation complète du bâtiment d’atelier. Les installations extérieures et la protection du périmètre connaîtront aussi des adaptations, et une nouvelle loge sera construite. Quatre halles seront démontées, dont une en partie seulement.

Axé sur l’avenir, le concept d’utilisation des infrastructures logistiques pour l’équipement militaire est polyvalent. Sa flexibilité et son adaptabilité sont des qualités essentielles. La densification intérieure, combinée à la meilleure rentabilisation de la surface, permet une gestion économe du sol. Une utilisation modulable du nouveau bâtiment logistique et de ses étages est possible grâce à un surdimensionnement de la charge utile dans le calcul statique.

Le nouveau bâtiment logistique pourra, sur quatre étages, abriter quelque 2000 véhicules et 6000 palettes de matériel pour l’équipement de la troupe. Il comprendra des aires de préparation et des zones de sécurité, ainsi que deux pistes d’essai. Quant au bâtiment d’atelier adjacent, qui doit être rénové, il continuera à servir à la maintenance des véhicules à roues, avec une aile abritant des bureaux et des salles de rapport.

La construction du nouveau bâtiment logistique se fera en respectant les normes Minergie-ECO ainsi que l’aspect caractéristique des lieux. Sa toiture végétalisée extensive de deux hectares environ, soit l’équivalent de trois terrains de football ou de près d’un tiers du site, fait office de compensation écologique sur ce terrain en majorité imperméabilisé. Le toit comporte également un système de rétention des eaux de pluie avec retard d’écoulement. Ce projet est une contribution précieuse à la biodiversité, aux réseaux écologiques et à la gestion respectueuse des eaux pluviales. La future zone de protection des eaux souterraines du captage de Burgschachen sera prise en compte dans le plan général d’évacuation des eaux.

Des panneaux photovoltaïques seront installés sur trois anciens bâtiments, couvrant une surface totale de quelque 6000 m2. La quantité de courant produite atteindra plus ou moins 870 MWh par an, soit la consommation électrique de 220 ménages environ.

En tant qu’autre option à la densification de l’infrastructure logistique proposée à Berthoud, il a été examiné si les besoins pouvaient être couverts par les bâtiments existants ainsi que par les sites extérieurs. D’éventuelles synergies avec Wangen an der Aare ont été envisagées. La solution retenue sur le site de Berthoud est plus avantageuse, qu’il s’agisse du site, de la couverture des besoins, du potentiel de développement ou de la rentabilité. Quant au bâtiment d’atelier, il s’est avéré plus économique de le rénover que d’en construire un nouveau.

La réalisation est prévue entre 2023 et 2028.

La réalisation du projet induira une hausse des charges d’exploitation de seulement 0,1 million de francs par an, malgré l’augmentation de la surface utile. Le volume plus important des bâtiments augmente certes les frais d’entretien, mais l’efficience peut être améliorée et une économie d’environ 3 millions de francs par an peut être réalisée sur les frais de location et de fonctionnement des infrastructures logistiques à Berne, qui seront abandonnées. Les travaux de construction accroissent la valeur et augmentent donc les coûts de location bruts, à raison de 10,8 millions de francs par an.

Le site fait 172 000 mètres carrés.

La surface bâtie du futur bâtiment logistique est d’environ 21 000 mètres carrés.

La surface bâtie du bâtiment d’atelier assaini sera d’environ 6000 mètres carrés. Le bâtiment d’atelier sera entièrement assaini, avec une nouvelle enveloppe de bâtiment, une nouvelle technique de bâtiment et une nouvelle infrastructure d’exploitation.

Sur le site de Berthoud, l’armée emploie quelque 80 collaborateurs qualifiés et apprenants. Dès que le site extérieur du centre logistique de l’armée (CLA) de Berthoud débutera son exploitation, de nouveaux emplois devraient venir s’ajouter.

Aujourd’hui, l’exploitation du site génère près de 250 déplacements par jour (= trafic journalier moyen). La future exploitation du site extérieur logistique devrait générer près de 350 déplacements par jour. Cela correspond à un pourcentage de mouvements de moins de 2% sur la Sägegasse (selon le modèle global des transports du canton de Berne, le trafic moyen en 2016 sur la Sägegasse était de 19 000 déplacements de véhicules par jour).

Des apprenants seront encore formés dans tous les domaines de la technique pour automobiles et camions. Il devrait s’agir de 5 apprenants par an. Ceux-ci suivent l’école professionnelle du centre de formation d’Emme.

Conformément au concept actuel de stationnement de l’armée, le site extérieur Berthoud du centre logistique de l’armée de Thoune sera encore exploité sur le long terme. Par conséquent, avec la décision du Conseil fédéral du 8 décembre 2017, la durée d’exploitation du site de Berthoud a été fixée à «plus de 10 ans» (non limitée) dans la partie «programme» du plan sectoriel militaire 2017, en vertu de l’art. 5 al. 2 let. a de l’ordonnance sur l’aménagement du territoire (OAT; RS 700.1). Le DDPS n’a pu donner suite aux intentions de développement en matière d’aménagement du territoire de la ville de Berthoud et du canton de Berne, prévoyant une utilisation civile ou un abandon de l’utilisation militaire du site (ou d’une partie de celui-ci). La spécification correspondante dans le plan sectoriel cantonal présente le stade de coordination «information préalable» conformément à l’art. 5 al. 2 let. c de l’ordonnance sur l’aménagement du territoire. Il s’agissait ici d’une déclaration d’intention unilatérale du canton, qui n’est pas en contradiction avec la coordination réglée dans le plan sectoriel militaire.

L’armée prévoit de continuer à réaliser des écoles de recrues à Berthoud. La formation camions s’effectuera également toujours à Berthoud.

Conformément aux prescriptions légales (ordonnance concernant l’approbation des plans de constructions militaires), les documents de demande sont accessibles publiquement dans la commune du site. Ils peuvent également être consultés sur le site Internet du projet, sous www.armasuisse.ch/burgdorf | Rubrique «Téléchargements».

La station-service existant sur le site se situe dans la zone de protection des eaux souterraines S2 que sera étendue à l’avenir. Elle ne peut donc plus être exploitée à l’emplacement actuel. La station-service sera donc décalée à la périphérie du site et remplacée par une installation plus compacte. Elle se trouvera ainsi en dehors des zones de protection des eaux souterraines.

La toiture du nouveau bâtiment logistique sert de système de rétention avec retard d’écoulement pour les eaux pluviales et, avec sa végétalisation extensive de 2 hectares (ce qui correspond à 3 terrains de football et près de 1/3 de la surface du site), elle offre une compensation écologique aux surfaces environnantes majoritairement imperméabilisées. Ce toit apporte donc une précieuse contribution à la biodiversité, à la mise en réseau écologique et à l’utilisation mesurée des eaux pluviales.

Les halles de la Fondation «Matériel historique de l’armée suisse» seront conservées. Les personnes intéressées pourront toujours visiter les véhicules.


armasuisse Immobilier Guisanplatz 1
CH-3003 Berne
Tél.
+41 58 463 20 20

E-Mail


Heures d'ouverture demandes par téléphone

Lundi - Jeudi
08:00-12:00/ 13:15-17:00

Vendredi
08:00-12:00/ 13:15-16:00