print preview

Retour Messages


ARCHE 2022 - La robotique suisse au service de l’aide en cas de catastrophe de demain

ARCHE est la principale manifestation de Suisse où il est possible d’observer de près les robots qui interviennent dans l’aide en cas de catastrophe. Elle s’est déroulée pour la cinquième fois dans le village d’exercice de Wangen an der Aare du 4 au 8 juillet 2022. Près de 150 personnes représentant l’armée, la science, l’industrie et armasuisse avaient fait le déplacement pour tester dans les conditions du réel la technologie dernier cri dédiée à l’aide en cas de catastrophe.

13.07.2022 | Lucas Ballerstedt, domaine spécialisé Communication, domaine de compétences Ressources et support

Anymal est inspecté par des membres de l'armée.
Robot ANYmal

Un intérêt commun

Depuis 2018, ARCHE se déroule chaque année dans le village d’exercice de Wangen an der Aare. Celui-ci offre une infrastructure unique en son genre, avec par exemple des maisons en ruine et des ouvrages permettant de simuler des inondations ou des incendies dans des bâtiments et des installations industrielles. C’est là que sont testés les robots destinés à intervenir dans le cadre de l’aide en cas de catastrophe. Les professeures et professeurs, étudiantes et étudiants ainsi que les ingénieures et ingénieurs des instituts de recherche helvétiques et des start-up actives dans le domaine de la robotique contrôlent ainsi leurs multiples robots dans des conditions proches du réel, collectent des données importantes et optimisent leurs systèmes sur site. Il est bien clair que les démonstrateurs de recherche des étudiants présentent parfois un faible degré de maturité technologique, c’est pourquoi ils n’entrent en ligne de compte que sous certaines conditions pour une véritable utilisation. Les idées et les preuves fondamentales n’en demeurent pas moins prometteuses. Cette manifestation permet également d’identifier les approches prometteuses. Après cela, le travail se poursuit avec les partenaires afin de développer les robots jusqu’à atteindre des degrés de maturité technologique supérieurs et une capacité d’utilisation.

Une sélection de systèmes

En plus des systèmes qui sont régulièrement présents à ARCHE, comme le robot à quatre pattes ANYmal ou la pelle-araignée automatique Armano, les visiteurs ont pu observer plusieurs nouveaux projets cette année. Le projet de drone de forage d’AITHON a démarré en septembre 2021 et a connu une évolution fulgurante. Le drone peut se poser sur les façades au moyen de ventouses et percer des trous dans le mur grâce à son foret intégré. Les hélices fournissent la pression nécessaire contre la paroi. Le robot volant pourrait réduire le travail en hauteur des ouvriers de chantier, qui présente un certain danger, et contribuer ainsi à diminuer le nombre d’accidents. 

D’autres drones développés par Autonomous Systems Lab à l’EPFZ peuvent accompagner des personnes hors de zones dangereuses. Ils peuvent aussi être utilisés dans le déminage. Le drone peut par exemple guider une personne qui a perdu la vue pour qu’elle puisse échapper au danger. L’autre drone Voliro est équipé d’un détecteur de métaux. Il peut survoler une zone à une courte distance du sol et détecter ainsi les objets métalliques tels que les mines ou les ratés. 

De plus, l’ANYmal a maintenant un grand frère. Le système a en effet été développé en modèle plus puissant, du nom de « Barry ». Ce robot est capable de déplacer des charges pouvant atteindre 100 kg. Barry a été dévoilé à ARCHE pour la première fois, et pourrait être utilisé pour des tâches très diverses, par exemple de logistique, de sauvetage ou d’exploration.

Grâce aux expériences dans la conception modulaire de la technologie des capteurs nécessaire à la télécommande d’Armano, une deuxième machine (CAT, Armeno) a été pourvue de cette technologie en très peu de temps. Le nouvel excavateur, qui a une capacité de levage de 25 500 kg, peut soulever un volume de matériau beaucoup plus important que l’ancien Armano. Il a été baptisé « Armeno ».

Le robot de sauvetage de la haute école spécialisée des Grisons (FHGR), « BoarAI », a été optimisé par rapport à l’année précédente. Le système dispose désormais d’un bras télescopique grâce auquel un mousqueton peut être accroché avec précision à une personne. Le robot peut ensuite évacuer la personne de la zone dangereuse. Le drone développé par le même établissement recherche des zones en fonction du rayonnement. Il scrute une zone de façon systématique et reconnaît les objets irradiés. Le drone établit simultanément une carte en temps réel, sur laquelle sont représentées des zones avec forte exposition aux radiations.

« Des échanges profitables à toutes les parties prenantes »

Le brigadier Stefan Christen, commandant de la formation d’application génie/sauvetage/NBC, entrevoir un grand potentiel dans la collaboration et dans la manifestation ARCHE.

Chaque année, ARCHE nous permet de mieux comprendre les futurs moyens déployés dans l’aide militaire en cas de catastrophe. Les différents systèmes évoluent à une vitesse fulgurante et il est absolument captivant d’observer ces progrès. De plus, de nouveaux projets viennent s’ajouter chaque année ! Toutes les parties prenantes profitent des échanges mutuels sur place et peuvent apprendre l’une de l’autre. 


Retour Messages