print preview Retour Messages

Premiers tests d’un démonstrateur de robot plongeur

Le CSDR DDPS étudie la manière dont des robots sous-marins pourraient assister les plongeurs du cdmt DEMUNEX dans le cadre de leurs missions variées. Le premier test conjoint d’un démonstrateur de recherche a été couronné de succès en février dernier. Le potentiel de la robotique a été démontré et de précieuses indications en matière d’orientation des activités de recherche ont été obtenues.

28.05.2020 | armasuisse Sciences et Technologies, Kai Holtmann CSDR DDPS & Reto Schaffner Kdo KAMIR

Tethys
Test du démonstrateur de recherche en présence de membres du groupe de plongeurs du cdmt DEMUNEX dans le lac de Thoune

Un échange d’informations ainsi que le premier test d’un démonstrateur de robot plongeur ont été organisés à Spiez en début d’année. L’événement a réuni le Centre Suisse des Drones et de la Robotique (CSDR DDPS) d’armasuisse, le commandement déminage et élimination de munitions non explosées (cdmt DEMUNEX) ainsi que des étudiants de l’EPF Zurich, membres du projet « Tethys Robotics ». Cette rencontre à Spiez visait à présenter au groupe de plongeurs du cdmt DEMUNEX les résultats intermédiaires de la collaboration en matière de recherche, mais aussi à définir la suite des opérations.

Élimination de munitions non explosées proches de l’eau et dans l’eau

L’éventail de missions incombant au cdmt DEMUNEX est varié : en parallèle d’engagements militaires d’élimination de munitions non explosées, il intervient également dans le déminage humanitaire afin de soutenir des opérations de promotion de la paix. Ses missions comprennent notamment la recherche et la récupération de munitions et de leurs résidus, l’élimination de ratés ou encore l’assainissement de places de tir et de zones de buts. Certaines de ces interventions se déroulent sous l’eau, à l’instar d’activités logistiques comme le transport de matériel jusqu’au lieu de l’incident sous l’eau ou du levage de munitions à la surface de l’eau.

La robotique au service des plongeurs

Si la plupart des tâches incombant aux plongeurs sont extrêmement exigeantes, elles comportent également des étapes plus simples, répétitives et chronophages, qui se prêtent idéalement à l’engagement de robots. Ne remplaçant pas un plongeur, un robot peut toutefois lui fournir une assistance ponctuelle et le faire bénéficier de compétences inédites.

Il pourrait notamment s’agir de l’acquisition de données de reconnaissance, de mesures du fond à des fins de cartographie ou encore de l’exécution de missions de transport. Cette assistance faciliterait la tâche des plongeurs, qui seraient alors en mesure de consacrer une part plus importante de leur précieux oxygène pour accomplir leurs missions principales.

Collaboration en matière de recherche entre le CSDR DDPS et le groupe de plongeurs du cdmt DEMUNEX

Ce projet de recherche est une collaboration entre le CSDR DDPS, la formation d’application du génie et du sauvetage/NBC (FOAP G/sauv/NBC) et l’EPF Zurich. Il vise à étudier l’engagement de nouveaux types de robots sous-marins pour le compte du groupe de plongeurs du cdmt DEMUNEX.

En février 2020, dans le cadre de la présentation des résultats intermédiaires, le démonstrateur de recherche actuel a été présenté et des scénarios d’engagement potentiels, y compris les exigences correspondantes, ont été abordés. Au rang des exigences techniques figurent notamment une profondeur d’immersion de 150 mètres ou encore la saisie d’objets d’un diamètre de 35 millimètres. Le robot sous-marin doit par ailleurs être en mesure de naviguer jusqu’à son objectif de manière autonome et sans GPS, mais aussi de cartographier le fond au moyen d’un sonar. Alimenté par un câble à l’heure actuelle, ce robot devra à terme fonctionner sur batterie.

Déploiement dans les cours d’eau

En parallèle de missions en mer, le groupe de plongeurs est parfois engagé dans des cours d’eau. Le courant constitue l’un des principaux défis de ces interventions, puisque le plongeur doit se concentrer sur sa tâche principale tout en luttant contre celui-ci. Le courant est parfois si puissant qu’il rend impossible toute plongée.

Le projet de recherche étudie par conséquent les possibilités d’optimisation du robot sous-marin pour des déploiements dans les cours d’eau à fort courant.

Un châssis optimisé pour le courant a entre autres été conçu pour une meilleure efficacité énergétique et des manœuvres facilitées. Un puissant système de propulsion ainsi qu’un dispositif de régulation automatique sont en cours d’élaboration pour permettre le travail stationnaire par des conditions difficiles. Difficulté supplémentaire : le robot ne devra générer aucun tourbillon, ou très peu, à proximité du fond afin de ne pas troubler la visibilité sous l’eau.

Perspectives

Le nouveau démonstrateur de recherche devrait être achevé cette année, puis testé avec les membres du groupe de plongée du cdmt DEMUNEX en vue d’améliorations supplémentaires. Cette collaboration étroite et pratique permet d’axer la recherche sur les besoins des plongeurs DEMUNEX.

L’équipe du CSDR se tient à votre disposition pour toute question à l’adresse sdrz@ar.admin.ch ou au 058 484 61 47.